Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/12/2010

Meilleurs voeux 2011

Noël des Soldats

Chanté par Mr Noté à la Noël de 1915. Air : Minuit Chrétien.

 

Minuit soldats, c’est l’heure solennelle

Où le canon, pour un instant, se tait,

Où la faucheuse, à la voix rude et belle

Semble dormir et rêver à la paix.

Tout fait silence, dans la campagne immense,

Où, par milliers, vos frères sont couchés,

Veillez, soldats de Belgique et de France,

Veillez, ardents, sur votre sol sacré (bis).

 

Au jour levant, la foudre et la mitraille,

Parmi nos rangs, à nouveau, vont frapper

Et, de nouveau, renaîtra la bataille,

Où nul de nous ne voudra reculer.

Le soir verra tomber dans la poussière

Plusieurs de ceux qui chantaient ce matin,

Priez, soldats, pour ces glorieux frères,

Priez pour eux, vous, vainqueurs de demain (bis).

 

Vaillants soldats, voici la fière aurore.

Du jour béni où, l’immonde agresseur,

Enfin vaincu, mais résistant encore,

Vers son pays va fuir, la rage au cœur.

En attendant l’heure de la délivrance

Qui sonnera la fin de l’oppresseur,

Chantez, soldats, le Noël d’espérance,

Chantez joyeux, le chant libérateur (bis).

 

Carte Noël Anjou 1914.jpg

Du fond du cœur,

les membres du comité du Souvenir de Le Roux vous souhaitent,

ainsi qu’aux vôtres et à tous ceux qui vous sont chers,

une très joyeuse fête de Noël

et une nouvelle année 2011 éclatante de joie, de santé et de succès.

 

 

« Quand on aime la vie, on aime le passé,

parce que c’est le présent tel qu’il a survécu dans la mémoire humaine. »

Marguerite Yourcenar – Mishima ou la vision du vide (1981)

19/11/2010

A Le Roux, les jeunes deviennent des « passeurs de mémoire ».

Le jeudi 11 novembre 2010 à Le Roux, les participants à l’hommage aux victimes des deux guerres sont nombreux. Parmi eux, les autorités communales, les porte-drapeaux des associations patriotiques ainsi que les directions et enseignants des écoles de l’entité qui côtoient les élèves et leurs parents. 

P1000239.JPG

Prenant la parole avant la messe, Christian Chabot, Président du Comité du Souvenir,  annonce que la Région Wallonne a accepté de subsidier les travaux de rénovation du monument aux morts du cimetière de Fosses et du monument à Georges Cotelle à Le Roux et cela dans le cadre d’une action exceptionnelle de conservation des monuments mémoriels proposée par la Région wallonne. Le Comité du Souvenir, en collaboration avec l’administration communale de Fosses-la-ville, avait introduit deux dossiers qui devaient être accompagnés d’un projet pédagogique à développer dans les écoles pour sensibiliser les élèves au devoir de mémoire. Pour présenter ce projet, Mr Chabot cède la parole à Fernand Galais, délégué aux écoles du Comité.

 

Le projet pédagogique consistait en une opération témoignage à laquelle les élèves des écoles de l’entité étaient conviés.

 

Mr Galais se réjouit de l’accueil réservé à cette opération dans les écoles où les jeunes journalistes ont recueilli les témoignages de leurs grands-parents et des témoins qui sont passés dans les classes, sur la façon dont ils avaient vécu la guerre 40.

 

Après avoir remercié les témoins Jean Romain, Robert Dewez, Germaine Foriez, Anny Batardy, Arthur Berger, Marius Grégoire, Adelin Goffart et Joseph Jacqmart, Mr Galais conclut : « Nous avons vite compris qu’ils étaient heureux de transmettre ces témoignages afin que nul n’oublie et que les jeunes deviennent, eux aussi, des passeurs de mémoire ».

P1000247 bis.JPG

Il invite ensuite les élèves à raviver la flamme du souvenir en lisant quelques témoignages qu’ils ont recueillis :

Les élèves de l’école St Feuillen  évoquent les conditions difficiles de l’évacuation vers la France et de la peur d’être mitraillés par les avions allemands.

 

Les élèves de l’école communale de Le Roux  parlent des privations de liberté et de nourriture pendant l’occupation allemande.

 

Les élèves de l’Athénée et de l’école du Bosquet racontent la vie difficile des prisonniers et le courageux combat des résistants.

 

Enfin pour le Collège St André, Mr Baclain, professeur d’Histoire retrace les derniers combats de 44-45 et témoigne de l’émotion de la libération des prisonniers telle que l’a vécue Robert Dewez.

 

Mr Galais termine cette présentation en remerciant les jeunes, leurs parents et leurs enseignants ainsi que les directions d’école pour leur collaboration à cette opération.

P1000242.JPG

 

La messe concélébrée par Mr le Curé Lambiotte et le Mr le Doyen Favart était rehaussée par les chants de la chorale de la paroisse de Le Roux qui, à la fin de la messe, entonna une vibrante Brabançonne, clôturant en beauté cette célébration.

PB112078.JPG

Au cimetière, un hommage aux victimes fut rendu par Me Battardy, échevine. Ensuite, les élèves déposèrent une rose pendant l’appel aux morts prononcé par Mr Chabot. Les Conseillers Etienne Drèze et Chantal Borgniet déposèrent une gerbe aux monuments des deux guerres. La sonnerie Aux Champs et la Brabançonne ponctuèrent cet hommage.

 

Une dernière manifestation se déroula à l’école communale, devant la plaque commémorative des 150 ans de l’indépendance de la Belgique. Tous les participants y entonnèrent la Brabançonne dans un bel élan de patriotisme.

PB112085.JPG
PB112080.JPG

Un vin d'honneur termina cette commémoration marquée par la participation encourageante des écoles de l'entité.

La presse régionale était présente, découvrez la page de « L’Avenir » en cliquant sur le lien suivant :

L'Avenir_11 nov.2010.pdf

 

14/11/2010

A la Belle-Motte, se souvenir de ceux de 14-18.

IMG_2301-1.jpg

 

 

 

 

Lors de la cérémonie commémorant l’Armistice de la « Grande Guerre » de 14 -18 au cimetière militaire de la Belle-Motte, un hommage particulier a été rendu au soldat Henri Bretin inhumé à la nécropole sous la tombe n° 1.110. Venus tout droit de Vendée pour la circonstance, Gilles Bretin et ses trois sœurs étaient présents pour la toute première fois sur la sépulture de leur grand-père.

  
IMG_3962.jpg

Ils étaient accueillis par le nouveau bourgmestre d’Aiseau-Presles, Monsieur Jean Fersini, et l’ensemble de son collège, par les associations patriotiques de la commune, par Daniel Tilmant représentant le comité du Souvenir et une belle participation de la population. Etait également fidèle au rendez-vous pour la circonstance, le jeune Maxime Soupart qui depuis 2006 a accepté de prendre en charge le parrainage de ce soldat. Chaque année au mois d’août, il vient fleurir sa tombe d’un bouton de rose.

IMG_3965-1.jpg 

Le soldat Henri Bretin a été tué à l’ennemi le 24 août 1914 à Tournai à l’âge de 27 ans. Il fait partie d’un Escadron du 3ème Dragon qui avec deux bataillons du  84ème R.I.T. occupent Tournai le 23 août. Ses soldats Vendéens sont pour la plupart quadragénaires, dotés d’un armement ancien. Le 24 août, pendant plus de six heures, ils tiennent tête à trois divisions d’Infanterie allemande. Cinquante trois d’entre eux seront tués. La plupart reposent aujourd’hui à Tournai, sous le tertre sur lequel fut érigé, en 1924, un monument à leur héroïsme. Nous ne connaissons pas la raison pour laquelle six d’entre eux sont inhumés, en 1922, en la Nécropole de la Belle-Motte.

 

A plusieurs reprises, les familles de ces six soldats se sont rendues à Tournai pour se recueillir sur ce qu’elles croyaient être la tombe de leur parent. Ce n’est que depuis 2009, qu’elles connaissent l’endroit où ils sont réellement enterrés.

IMG_3972.jpg

Un dépôt de fleurs au pied de l’Ogive par des enfants clôtura ces instants émouvants et solennels de recueillement sous les notes de la sonnerie « Aux Morts ».

Fiche MDH_Bretin Henri Constant Dominique.jpg

29/10/2010

Sortie des Amis 2010

Ce samedi 23 octobre 2010, c’est la 5ème sortie des amis : 40 passionnés de l’histoire de la grande guerre venus de toute la France. Après Loos en Gohelle, Ypres, Nieuport et Arras, cette année, nous évoquons la bataille de la Sambre.

 

PA231946.JPG

Guidé par Daniel Tilmant, nous nous retrouvons à Auvelais, au carrefour de Vitré le long de la Sambre pour évoquer le destin glorieux mais tragique de l’adjudant Comiti et du lieutenant Bruyère. Rolande nous livre la courte histoire de deux amis, Lucien Le Breton et Mathurin Belleguic, leur premier et dernier combat (LE BRETON Lucien & BELLEGUIC Mathurin_41è R.I.pdf).

 

 

Le monument Lemercier nous permet de rendre hommage au 10ème corps d’Armée. Luc  Charles nous rejoint, il prend soin de notre voix en apportant la sonorisation (merci à lui).

PA231951.JPG
PA231957.JPG

 Hubert, un des jeunes Amis de la sortie 2010,

dépose une fleur au pied du monument Lemercier.

 

 

La troisième visite est pour la nécropole nationale d’Auvelais et son Phare Breton inauguré en 1934. Beaucoup d’entre nous sommes très touchés par ce cimetière breton, un hommage particulier est rendu au lieutenant-colonel Trousselle du 2ème zouaves, au colonel De Flotte du 48ème RI et au prêtre Degouey ordonné le 29 juin 1914 et tombé le 21 août 1914 à Falisolle.

PA231960.JPG
PA231959.JPG

 Ici, c'est Cécile qui vient de fleurir la croix du Colonel De Flotte.

 

 

PA231966.JPG

 

 

 

 

Une petite halte au monument Lefeuvre et ensuite une cérémonie du souvenir au monument des fusillés à Tamines. La visite du cimetière fut particulièrement émouvante.

 

 

 

 

 

 

PA231974.JPG

 

Après le repas, sous une pluie, nous nous sommes rendus à la nécropole de la Belle-Motte. Depuis deux ans, Jean Marc Moltchanoff parraine la tombe de Michel Coursin, caporal au 45ème RI (http://lescahiersdhistoire.net/45eri/articles.php?lng=fr&pg=156)Sachant que cette année, nous irions à la Belle Motte, il s’est lancé à la recherche de la famille de Michel Coursin. Il fut récompensé, il a retrouvé la nièce de Michel. La fille de cette dernière, Marie-Jeanne Troussière accompagnée de son époux, s’est jointe à nous pour une cérémonie très émouvante en compagnie des porte-drapeaux. La grand-mère de Marie-Jeanne était la plus jeune d’une fratrie de huit enfants : Armand, l’ainé a fait la guerre, il est revenu au pays à Vieux-Viel (35) mais il est décédé des suites de la guerre. François, lieutenant au 70ème RI est mort pour la France le 9 mai 1915 à Roclincourt (62). Louis-Marie, sergent au 161ème RI est décédé le 16 octobre 1915 à Saint-Hilaire-le-Grand (51). Raphaël, caporal au 25ème RI est tombé le 22 août 1914 à Le Roux (http://www.lescahiersdhistoire.net/45eri/articles.php?lng=fr&pg=159), il repose lui aussi à la Belle Motte.

PA231981.JPG
IMG_0168[1] [1600x1200].JPG

Marie-Jeanne et son mari sont donc venus de Rennes pour saluer la mémoire de deux grands-oncles Michel et Raphaël Coursin. Daniel Tilmant, du Comité de Le Roux a rendu hommage à ses deux soldats de la Belle-Motte en remettant au nom de l’association la médaille du comité du Souvenir.

 

IMG_0183[1] [1600x1200].JPG

Après le dépôt de gerbes par la jeunesse au pied de l'Ogive par Hubert au nom de la "Sortie des Amis 2010", par Pol et Martin, au nom du Souvenir, et les hymnes nationaux français et belge, nous avons quitté l’histoire du 10ème corps pour aller à Roselies : une petite pensée pour le curé de la paroisse de l’époque, l’abbé Pollard qui sera exécuté par l’ennemi, pour les gars du 74ème RI et du 129ème RI qui subirent les tirs des allemands cachés dans les maisons.

week end belgique 23 24 octobre 2010 192[1] [1600x1200].jpg

 

Notre visite se termina à Châtelet devant le monument franco-belge.

 

Merci aux porte-drapeaux d’Aiseau-Presles et de Fosses-la-Ville, merci aux représentants du comité du Souvenir de Le Roux, merci à Daniel, à Micheline, à Luc, à Isabelle et à Pierre le porte-drapeau du Souvenir.

 

DSCN5085[1].JPGPhilippe et Rolande JOACHIM

 

La presse était présente et découvrez les reportages en cliquant sur le lien ci-dessous :

Presse L'Avenir_Fam. Coursin_25.10.2010.pdf 

L'Avenir_30.10.2010.pdf

07/10/2010

92 ans après l’Armistice, l'Allemagne a fini de payer les réparations de la guerre 1914-1918.

Armistice..jpg

 

 

Voici 92 ans, l’Armistice de 1918 était signé le 11 novembre à 5 h 15 et marquait la fin de la Première Guerre mondiale (1914-1918) et la capitulation de l’Allemagne. La ville de Fosses-la-Ville et les groupements patriotiques de l’entité se souviendront.

 

 

La dette de l’Allemagne épurée :

 

92 ans après la fin de la Première Guerre mondiale, près d’un siècle après le début de celle-ci,  l'Allemagne a mis fin ce dimanche 3 octobre 2010 à l’échéance des payements des réparations imposées par les Alliés.

 

Ces réparations, d’un montant de 269 milliards de Reich marks, devaient compenser les pertes subies par la France et la Belgique pendant le conflit, et aider à défrayer le coût de cette guerre pour les pays alliés. Imposées par le traité de Versailles du 28 juin 1919, elles ont lourdement pesé sur les gouvernements de la République de Weimar dans les années 1920.

 

Avec les crises successives de 1923 et 1929, l’Allemagne était incapable d’honorer ces réparations ; un des facteurs qui ont contribué à la venue au pouvoir d'Hitler en 1933.

 

Le 3 octobre 1990, la RFA et la RDA se sont réunifiées et le paiement des intérêts a repris. Boris Knapp, le porte-parole de l’Agence financière allemande en charge de la dette, affirmait qu’entre 1990 et 2010, ce sont près de 200 millions d’euros qui ont été versés à ses créanciers.

 

Avec le vingtième anniversaire de sa réunification, l'Allemagne tourne donc une nouvelle page de son histoire.

 

L’Armistice 2010 : veillons sur la Paix :

 

C’est dans un wagon en forêt de Compiègne que l’armistice du 11 novembre 1918 est signé. Cette convention est aujourd’hui conservée au Service historique de la défense à Paris : un document de 13 pages (photo ci-dessous). L’exemplaire allemand a été détruit.

Le livre.jpg

 

Pour le comité du Souvenir de Le Roux et nos élus fossois, la commémoration du 11 novembre est un rendez-vous important pour la ville. « Veillons sur la Paix », voilà certainement une pensée qui traversera notre esprit au cours cette journée du Souvenir. Vous trouverez le programme complet en ouvrant le lien suivant :

Invitation 11.11.2010.pdf

Invit.11novembre2010.jpg

01/09/2010

"Namur à l'heure allemande"

Carton invitation.jpg

Du 23 août au 27 Novembre prochain, Namur accueille l’événement « Namur à l’heure allemande. 1914-1918, au quotidien ».


image_preview.jpg

 

 

 

 

Au menu de cette commémoration, une exposition photographique tout d’abord, regroupant des photos de Namur au début du 20ème siècle, ainsi que des clichés pris aujourd’hui aux mêmes endroits, par des étudiants en photographie de l’IATA, école technique namuroise. Cette exposition est déjà ouverte depuis le lundi 23 août 2010 sur la place d’Armes. Une cinquantaine de panneaux y seront installés jusqu’au 12 septembre prochain.

 

 Place Marché aux légumes.jpg

  

 

 

Une autre expo, c’est celle portant sur le quotidien namurois pendant la Première guerre mondiale. Elle proposera notamment de nombreux documents et objets d’époque, souvent inédits. Elle se tiendra cette fois dans les locaux de la bibliothèque universitaire Moretus Plantin, du 10 septembre au 27 novembre 2010.

 

Au programme également de l’événement, le cinéma Caméo 2 organisera deux séances de projections sur la thématique de la guerre 14-18 évidemment. Ce sera les 9 et 16 novembre prochains. Enfin, encore, un colloque scientifique sur l’image de la Belgique durant la Grande Guerre, organisé par les Facultés namuroises. Et là c’est prévu du 25 au 27 novembre.

Place St-Aubain.jpg

img139.jpg