Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/11/2010

A la Belle-Motte, se souvenir de ceux de 14-18.

IMG_2301-1.jpg

 

 

 

 

Lors de la cérémonie commémorant l’Armistice de la « Grande Guerre » de 14 -18 au cimetière militaire de la Belle-Motte, un hommage particulier a été rendu au soldat Henri Bretin inhumé à la nécropole sous la tombe n° 1.110. Venus tout droit de Vendée pour la circonstance, Gilles Bretin et ses trois sœurs étaient présents pour la toute première fois sur la sépulture de leur grand-père.

  
IMG_3962.jpg

Ils étaient accueillis par le nouveau bourgmestre d’Aiseau-Presles, Monsieur Jean Fersini, et l’ensemble de son collège, par les associations patriotiques de la commune, par Daniel Tilmant représentant le comité du Souvenir et une belle participation de la population. Etait également fidèle au rendez-vous pour la circonstance, le jeune Maxime Soupart qui depuis 2006 a accepté de prendre en charge le parrainage de ce soldat. Chaque année au mois d’août, il vient fleurir sa tombe d’un bouton de rose.

IMG_3965-1.jpg 

Le soldat Henri Bretin a été tué à l’ennemi le 24 août 1914 à Tournai à l’âge de 27 ans. Il fait partie d’un Escadron du 3ème Dragon qui avec deux bataillons du  84ème R.I.T. occupent Tournai le 23 août. Ses soldats Vendéens sont pour la plupart quadragénaires, dotés d’un armement ancien. Le 24 août, pendant plus de six heures, ils tiennent tête à trois divisions d’Infanterie allemande. Cinquante trois d’entre eux seront tués. La plupart reposent aujourd’hui à Tournai, sous le tertre sur lequel fut érigé, en 1924, un monument à leur héroïsme. Nous ne connaissons pas la raison pour laquelle six d’entre eux sont inhumés, en 1922, en la Nécropole de la Belle-Motte.

 

A plusieurs reprises, les familles de ces six soldats se sont rendues à Tournai pour se recueillir sur ce qu’elles croyaient être la tombe de leur parent. Ce n’est que depuis 2009, qu’elles connaissent l’endroit où ils sont réellement enterrés.

IMG_3972.jpg

Un dépôt de fleurs au pied de l’Ogive par des enfants clôtura ces instants émouvants et solennels de recueillement sous les notes de la sonnerie « Aux Morts ».

Fiche MDH_Bretin Henri Constant Dominique.jpg