Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/08/2010

Guingamp - Le Roux, fidèles depuis près d'un quart de siècle.

A l'issue de toutes les cérémonies programmées sur les communes d'Aiseau-Presles et de Fosses-Ville, avant de reprendre la route de la Bretagne, la délégation de Guingamp s’est rendue au Phare Breton d’Auvelais pour honorer ses officiers, sous-officiers et soldats qui reposent dans ce cimetière militaire.

 

Les guingampais étaient accompagnés des représentants de Cherbourg, de Rouen, du Colonel Claude Michel, Délégué général-adjoint du Souvenir Français à Bruxelles et du Président d'Honneur du Comité du Souvenir de Le Roux, Daniel Tilmant.

P8221727.JPG

 

Guingamp – Le Roux : une fidélité depuis 24 années. 

 

 

Il est difficile de faire œuvre d’historien lorsque l’on ne dispose que de ses seuls souvenirs. Ces derniers me permettent toutefois de faire remonter à 1987 l’origine des liens de mémoire entre Guingamp et le « pays d’entre et Sambre et Meuse » en Belgique. De même, l’exposition sur la guerre 14-18 qui s’est tenue à l’espace François Mitterrand en 2004 n’avait rien d’un hasard.

 

Considérés comme une défaite par beaucoup, les combats de la Sambre auront permis de ralentir l’ennemi et de préparer la victoire de Joffre sur la Marne quelques semaines plus tard. En France, on ne commémore que très rarement les défaites, ce qui explique que les morts de la Sambre soient restés trop longtemps dans un demi oubli.

 

En Belgique, de nombreux comités du souvenir existent. Celui de Le Roux a été créé en 1919 et rend hommage à nos soldats depuis cette date. Dans les années 80, il invite tour à tour les élus des 9 villes bretonnes et normandes qui étaient le siège des régiments ayant combattus sur la Sambre. Pour notre département : Dinan, Guingamp et Saint-Brieuc .

 

En 1987, Guingamp, Rennes et Saint-Brieuc sont invités. Je suis désigné pour représenter Maurice Briand. Un bulletin municipal de Guingamp rend d’ailleurs compte de cette cérémonie.

 

En 1989 pour le 75ème anniversaire, les neuf villes concernées sont présentes. Bien qu’étant dans la minorité, je représente à nouveau Guingamp ; Albert Lisssillour sera du voyage en Belgique en 1991.

 

En 2004, pour le 90ème anniversaire du déclenchement de la première Guerre mondiale, la municipalité de Noël Le Graët invite le président du Comité belge aux cérémonies du 11 novembre à Guingamp. Une exposition est organisée par le service culturel de la Ville et l’association Bretagne 14-18. Elle se tient dans l’espace François Mitterrand et accueille un nombreux public, notamment scolaire. Mais aussi les familles des poilus …

 

Dans le même temps, la ville suscite une rencontre entre les responsables du Comité du souvenir de Le Roux et les associations patriotiques du Pays de Guingamp. Il s’agit de mieux faire connaître les cérémonies belges et de susciter l’intérêt des guingampais pour le souvenir de ces combats. Pierre Ziegler (Coat-Mallouen) et Pierre Kernanet (Souvenir français) sont les premiers à donner leur accord.

 

Derrière eux, une dizaine d’associations répondent à l’appel et leurs responsables visitent l’exposition en même temps que le président Tilmant et des élus. Le principe du déplacement d’un car pour les cérémonies de 2005 est arrêté, l’organisation est prise en charge par les différentes associations patriotiques.

 

Au total, depuis 1987, la Ville de Guingamp a été représentée à ces cérémonies une bonne demi-douzaine de fois par l’un de ses élus. Sous l’impulsion de la Ville, les liens ont pris une dimension nouvelle en 2005 et les échanges se font désormais au minimum deux fois par an, à l’occasion des cérémonies de Coat-Mallouen et des cérémonies de Belgique.

 

Même si le dernier déplacement d’un élu guingampais en Belgique remonte à 5 ans, les liens restent forts entre la Ville et le Comité comme en témoigne l’accueil fait, cette année encore, en mairie de Guingamp par Annie Le Houérou lors de la visite de la délégation belge à Coat-Mallouen.

 

L’approche du centième anniversaire du déclenchement du conflit devrait intensifier les relations entre le Pays de Guingamp et ce coin de Belgique. C’est en tout cas la volonté du Comité belge qui va multiplier les contacts avec l’ensemble des communes natales des soldats inhumés en Belgique pour les associer à la préparation des cérémonies.

 

En fait, les liens entre Guingamp et la Belgique sont nés au moment où a été placardé l’ordre de mobilisation qui a conduit le 48ème régiment d’infanterie à Rethel. Là, ils ont quitté leurs wagons pour aller à marche forcée vers la « Moisson rouge »[1] qui les attendait entre Sambre et Meuse. Tout ce qui peut contribuer à entretenir leur mémoire doit être encouragé.

 

Jean-Claude LE PIVERT


[1] Pour reprendre le titre de l’ouvrage de l’excellent historien trégorois Roger Laouénan.

 

Dans la presse bretonne, cliquer sur les liens suivants :

Ouest-France du vendredi 27 août 2010 :

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_--Aout-14-une-tuerie-pour-les-Guingampais-_22070-avd-20100827-58851556_actuLocale.Htm

Le Télégramme du samedi 28 août 2010 : Le Télégramme_28.08.2010.pdf

L'Echo de Guingamp du 1er sept. 2010 : L'Echo_01.09.2010.pdf

23/08/2010

Hommage aux soldats de la Sambre à la Belle-Motte.

Fosses-la-Ville, Aiseau-Presles, Sambreville, c’est dans cette région de l’Entre Sambre et Meuse que les 21, 22 et 23 août 1914, plus de 800.000 hommes, des Français, des Belges et des Allemands vont s’affronter dans une lutte sans merci. 

 

En hommage aux sacrifices de ses soldats de 1914, présents sur la Sambre, mais aussi en reconnaissance de tous ceux et de toutes celles qui ont lutté jusqu'à l'abnégation pour notre liberté, un hommage solennel a été rendu au cimetière militaire français de la Belle-Motte par le Comité du Souvenir de Le Roux en étroite collaboration avec les administrations communales d’Aiseau-Presles et de Fosses-La Ville.

 

DSC06557 (02).JPG

Soldats à l’honneur :

 

Menacé d’encerclement, les Français et les belges doivent retraiter dans la nuit du 23 au 24 août. 7.300 soldats français furent tués au cours des différents combats. Ils reposent pour la plupart dans cinq cimetières militaires de la région. Celui de la Belle-Motte, dans lequel se déroulent les cérémonies en est le plus important. Il renferme les corps de 4.060 soldats français pour moitié en tombes individuelles et pour moitié dans deux ossuaires.

 

A coté des pertes et des destructions dues au combat, la population belge subit de nombreuses atrocités de la part de l'ennemi : otages utilisés comme bouclier humain ou fusillés sans raison, nombreuses maisons incendiées. On se souviendra des 383 fusillés de Tamines et des 650 fusillés de Dinant.

 

DSC06572.JPGCette année, le comité du Souvenir met à l'honneur un soldat mort pour la France et inhumé à la Belle-Motte. Il s’agit du Sergent Albert Bertret du 83ème Régiment d’Infanterie Territoriale, tué à l’ennemi le 24 août 1914 à Tournai. Le 23 août 1914, un Escadron du 3ème Dragon et deux bataillons des 83ème et 84ème Régiments d’Infanterie Territoriale occupent Tournai. Les soldats qui les composent sont des Vendéens quadragénaires dotés d’un armement ancien. Le 24 août, ils tiendront tête, pendant plus de six heures, à trois divisions d’Infanterie allemande. Cinquante trois d’entre eux furent tués. La plupart reposent aujourd’hui à Tournai, sous le tertre sur lequel fut érigé, en 1924, un monument à leur gloire. Nous ne connaissons pas la raison pour laquelle six d’entre eux furent inhumés, en 1922, en la Nécropole de la Belle-Motte.

 

A plusieurs reprises, les familles de ces six soldats se sont rendues à Tournai pour se recueillir sur ce qu’elles croyaient être la tombe de leur parent. Ce n’est que depuis l’an passé, qu’elles connaissent l’endroit où ils sont réellement enterrés. Madame Marie-Laure Derval, petite-fille du Sergent Bertret a tenu à être présente ce 22 août 2010 à cette cérémonie. Elle a fleuri pour la première fois la tombe de son grand-père.

 P8221702_02.JPG

Monsieur Jean-Claude Hamel, Président du Souvenir Français de Cherbourg et présent également pour la toute première fois, déposera une gerbe sur la tombe du Capitaine Léon Lorentz, choisi par lui, pour représenter tous les tués du 25ème Régiment d’Infanterie. Ce régiment, originaire de Cherbourg, a été engagé le 22 août 1914 entre Roselies et Aiseau en direction du pont de Tamines. 1.350 hommes manqueront à l’appel qui suivra cet engagement. 

 

DSC06573.JPGSimultanénment, Madame Marie-Claude Duhamel, Maire de Mont Bernenchon, fleurira quant à elle, la tombe du Soldat Taffin. Originaire de ce village, le Soldat Taffin appartenait au 3ème Régiment du Génie. Il sera tué le 23 août 1914 à Sart-Saint-Laurent.

 

Parrainage des tombes :

 

Depuis 2006, l’opération de parrainage ou d’adoption d’une tombe a rencontré un vif succès parmi toutes les couches d’âge de la population. Près de 330 tombes sont actuellement parrainées. Un remerciement chaleureux sera adressé à tous les parrains et à toutes les marraines présents pour leur démarche citoyenne.

 

Après le commandement et l’exécution « du porter armes » par la troupe, les parrains et marraines vont fleurir les tombes pendant l’appel aux morts. Sur fond musical, cette année, à l’appel aux Morts rendra hommage aux soldats du 36ème Régiment d’Infanterie de Caen, du 83ème  Régiment d’Infanterie  Territoriale  et du 3ème Régiment de Dragon.

 

Ces  hommes ont été tués à l’ennemi, lors des combats de la Sambre, et sont inhumés dans les différents cimetières militaires de la région. Dans le même temps, Monsieur Daniel BANCU, échevin d’Aiseau-Presles chargé des relations avec les associations patriotiques fera retentir le bourdon du Souvenir.

 

Les discours : trois discours vont souligner toute l’importance de ce rendez-vous estival :

DSC06582.JPG

Monsieur Marcel DARGENT, bourgmestre d’Aiseau-Presles adresse le message de ses concitoyens.

Cliquez sur le lien suivant pour découvrir le discours :  Discours Marcel DARGENT_2010.pdf

 

 

DSC06583.JPG

Mademoiselle Lara Saidane livre le message de la jeunesse.

Ouvrez le lien pour découvrir le discours :  Discours de Lara SAIDANE_2010.pdf

 

DSC06586.JPGLa parole est donnée à Monsieur Michel Tellier, Maire de Soisy-aux-Bois et Président de l’Association Mondement 1914, les Soldats de la Marne. 

Ouvrir le lien ci-contre pour le lire le discours : Discours Michel Tellier 22.08.2010.doc

 

 

Moment intense de recueillement, celui du dépôt des gerbes : près d'une vingtaine de gerbes seront déposées par les plus hautes autorités présentes.

 

Au pied de l’ogive par : Messieurs Marcel Dargent et Benoît Spineux, Bourgmestres d’Aiseau-Presles et Fosses-la-Ville ; Monsieur  Luc Delire, Député provincial et représentant Monsieur Denis Mathen, Gouverneur de la province de Namur ; Monsieur le Général Jean-Louis Taillaud, représentant  le Ministre français de la Défense ; Monsieur le Colonel-Aviateur Genard représentant Monsieur le Ministre belge de  la Défense ; Monsieur Romuald Rouchon, Consul général adjoint de France à Bruxelles, représentant Monsieur Serge Mucetti, Consul Général de France à Bruxelles ; Monsieur le Colonel Alain Renard, Commandant de l'Etat-Major militaire de la Province de Namur ; Monsieur le Commissaire Naggy de la Zone de Police Entre Sambre-et-Meuse.

DSC06589.JPG


Simultanément, sous la conduite des membres du comité du Souvenir, les représentants de la ville de Vitré, de la Fondation de la France Libre, du Souvenir Français de Givet, et de la Marche Sainte-Gertrude fleurissent l’ossuaire situé à gauche de l’ogive tandis que les représentants  de Mondement 1914 les Soldats.de la Marnes, de l’Amicale Para-Commando section Namur, du Maquis de Coat Mallouen et de la ville de Guingamp fleurissent  l’ossuaire situé à droite de l’ogive.

  

Au nom de la jeunesse, Mademoiselle Lara Saidane dépose une gerbe devant l’Urne contenant de la terre de Verdun.

 

DSC06604.JPG DSC06615.JPG 

 

Les Honneurs militaires étaient rendus par une escouade en armes du 3è Régiment d'Hélicoptères de combats d'Etain-Rouvres (Verdun) et par un peloton en armes du 8è Bataillon logistique de Baronville (B) tandis que deux trompettes de la Musique Royale de la Marine exécutaient les sonneries et l'Harmonie Royale "L'Union" de Fraire apportaient la note musicale.

 DSC06553.JPG

DSC06567.JPG

 

La presse écrite était présente : cliquez sur les liens suivants :

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=38984279&postcode=5070

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=38985160&postcode=6250

DSC06607.JPG
DSC06581.JPG
DSC06620.JPG
Nous remercions Michel DUBUS pour le reportage photographique de cette page.

Emouvante commémoration du Souvenir à Le Roux

La bataille de la Sambre opposa les troupes françaises du Général Lanrezac commandant la 5ème Armée française en août 1914 à la IIe armée allemande du général Von Bülow, du 21 au 23 août 1914. Cette bataille brutalement frontale s'est mal déroulée pour les Français qui ont été bousculés par les Allemands. Les carences de la doctrine française se sont fait jour, notamment l'esprit d' "offensive à tout prix". Des milliers de fantassins français reposent depuis dans nos cimetières militaires.

 

Voilà pourquoi en ce dimanche 22 août 2010, un rendez-vous incontournable était fixé à Le Roux et à la Belle-Motte pour commémorer le 96ème anniversaire de la Bataille de la Sambre du mois d’août 1914.

P1000144.JPG

 

Rassemblés autour du bourgmestre de la ville Monsieur Benoît Spineux et de l’ensemble du collège communal et du conseil communal, les anciens combattants, porte-drapeaux et de nombreuses autorités étaient présentes. Parmi celles-ci : le Général Jean-Louis Taillaud, représentant le Ministre de la Défense française ; le Colonel d’Av. Alain Genard, représentant le Ministre de la Défense belge ; Mr Romuald  Rouchon, Consul général-adjoint ; le Colonel Claude Michel, Délégué général-adjoint du Souvenir Français à Bruxelles ; le Colonel d’Av.  Alain Renard, Commandant militaire de la Province de Namur ; Mr Remy Beccourt-Foch, arrière-petit-fils du Maréchal Foch ; Mr Christophe Bastin, Député fédéral, Mr Luc Delire, Député provincial et représentant le Gouverneur de la Province de Namur; le Commissaire Naggy de la Zone de Police ESM. On notait aussi la présence de représentants des villes et d’associations patriotiques de Cherbourg, Givet, Guingamp, Mont-Bernenchon (Pas-de-Calais), Mondement (Marne), Rouen, et également d’Aiseau-Presles, Fosses-la-Ville, Mettet, Namur.

P1000148.JPG

 

 

Après la présentation des troupes militaires sur la place du village, un très long cortège a pris le pas vers le monument du 10ème Corps d’Armée situé au Square des Zouaves pour un dépôt de gerbes à la mémoire des régiments français. P1000150.JPGA cette occasion, Mme Anny Batardy, Première échevine de Fosses-la-Ville et lP1000153.JPGe Col. (er) Christian Chabot, Président du comité du Souvenir, ont souhaité remercier toutes les personnalités et tous les pèlerins présents avant de se rendre au cimetière militaire de la Belle-Motte.

 

 

 

 

 

P1000156.JPG

Sympathique réception à l’hôtel de ville de Fosses-la-Ville

Dans le cadre de la commémoration de la bataille de la Sambre, la ville de Fosses-la-Ville s’est faite un point d’honneur d’accueillir officiellement la délégation de la ville de Guingamp à l’occasion d’une réception. Le rendez-vous avait été fixé le samedi 21 août 2010 en fin de matinée dans la superbe salle du conseil communal.

 

P8211698.JPG

Cette rencontre s’est déroulée en présence du bourgmestre Benoît Spineux entouré de l’ensemble du collège communal au grand complet. Les membres du comité du Souvenir de Le Roux accompagnaient les Bretons.

 

Le colonel Pierre Ziegler, au nom des guingampais, avec l'éloquence qu’on lui connaît et aussi la poésie qui le caractérisent, a chaleureusement remercié les élus fossois de cette sympathique attention. Le bourgmestre a invité ses invités à partager le verre de l'amitié autour d’une excellente bière Saint-Feuillen.

05/08/2010

96ème anniversaire de la Bataille de la Sambre.

Sur les hauteurs de la Sambre, à mi-chemin entre Tamines et Fosses-la-Ville, s’élève le cimetière militaire français de la Belle-Motte. Situé aux confins des trois anciennes communes d’Aiseau, Falisolle et Le Roux. A la lisière du bois, il domine toute la plaine du plateau de Le Roux.

 

Retour à l’Histoire.

 

La bataille de la Sambre est une bataille de la Première Guerre mondiale qui opposa les troupes françaises du Général Lanrezac à la IIe armée allemande du général Von Bülow, du 21 au 23 août 1914.

 

Le 21 août, les corps d'armée de tête se rencontrent sur les ponts dans la région de Roselies, Tamines, Arsimont et Auvelais. Les Français sont descendus des hauteurs de la Sambre pour empêcher le passage du fleuve. Le terrain est difficile car la zone, assez industrielle et minière, est densément construite et empêche l'utilisation de l'artillerie de campagne. Les Allemands, plus réalistes, parviennent rapidement à établir des têtes de pont sur la rive sud du cours d'eau.

 

Le 22 août, le 10ème Corps d’Armée français commandé par le Général Defforges est renforcé des 37 ème et 38 ème divisions africaines et tentent en vain de contre attaquer et de reprendre les ponts. Ces contre-offensives sont très meurtrières sans résultat concret. Les Français découvrent à cette occasion l'efficacité des mitrailleuses et de l'artillerie lourde allemandes.

 

Le 25ème R.I. de Cherbourg est chargé de tenir coûte que coûte dans la plaine du Lotria afin de ralentir l’avancée ennemie et de permettre aux 19ème et 20ème Divisions de se regrouper pour la retraite.

 

Ces trois jours de combats le long de la Sambre couchera sur le sol plus de 6.000 soldats français. Ils reposent depuis dans les nécropoles de la Belle-Motte d’Aiseau-Le Roux et au Phare Breton d’Auvelais.

 

Des cérémonies franco-belges se dérouleront dans la Basse-Sambre : le programme retenu par le comité du Souvenir de Le Roux.

 

Samedi 21 août 2010 à ROSELIES (entité d’Aiseau-Presles) :

 

16 h.30         Place du 74ème R.I. : Accueil des délégations françaises et du Comité du Souvenir par les Autorités municipales et les Associations patriotiques d’Aiseau-Presles.

Hommage au Monument du 74ème R.I. - Discours, Sonneries et Dépôts de Gerbes.

 

17 h.00         En l’église Saint-Joseph : Messe du Souvenir et Concert spirituel donné par la Philharmonie Royale Sainte-Marie d’Oignies, suivies des visites au Monument de l’Abbé Jh Polard et au Monument aux Morts de 14-18 et 40-45.

 

19 h.00         Vin d’Honneur offert par l’Administration communale d’Aiseau-Presles au Salon communal de Menonry.

  

Dimanche 22 août 2010 à LE ROUX (ville de Fosses-la-Ville) : les cérémonies seront rehaussées de la présence de Monsieur Remy Bécourt-Foch, arrière-petit-fils du Maréchal Foch, de très nombreuses personnalités de nos deux pays, mais également la présence de fortes délégations des Familles, des Elus municipaux et des Associations Patriotiques du Département des Côtes d’Armor, d’Ille-et-Vilaine, de Cherbourg, du Pas de Calais, de Givet, et de Rouen.

 

Les Honneurs militaires seront rendus par des détachements en armes de nos deux Pays représentés par une Escouade en armes du 3ème régiment d’Hélicoptères de combat d’Etain-Rouvres (Verdun), un peloton en armes du 9ème régiment Logistique de Belgrade, des trompettes de la Musique Royale des Guides et la participation de l’Harmonie Royale « L’Union » de Fraire.

 

10 h.00         Place Communale de Le Roux : Accueil des Autorités militaires, civiles, religieuses patriotiques et présentation des troupes militaires française et belge.

                     Formation du cortège et départ vers le Square des Zouaves 

                  

10 h.30         Carrefour des « Quatre Chemins » : Cérémonie d’hommage au Monument du 10ème Corps d’Armée français :

 

Nécropole militaire française de la Belle-Motte

 

         11 h.00         Cérémonies officielles de reconnaissance  et hommage aux 4.060 Héros des Combats de la Sambre :

Rappel historique des événements d’Août 1914 – Lever des couleurs nationales – Discours du Bourgmestre d’Aiseau-Presles, de la Jeunesse et d’une Personnalité française – Dépôts de gerbes par les Autorités militaires et civiles à l’Ogive, aux deux Ossuaires et à l’Urne de Verdun – Parrainage des tombes par la Jeunesse - Défilé militaire.

 

12 h.00         Vin d’ Honneur offert par l’Administration communale de Fosses-la-Ville en la salle Omnisports « La Rovelienne ».

 

13 h.30         Banquet du Souvenir servi au Salon communal « Dins les Courtîs » à Aiseau-Menonry. Réservations souhaitées auprès des membres du Comité du Souvenir. Le couvert : 32,00 €. Vins et eau compris.

 

à SAMBREVILLE :

 

17 h30 Visite au cimetière militaire français d’Auvelais : Cérémonie d’Hommage.

 

19 h00 à Tamines : Hommage aux Martyrs civils fusillés du 22 août 1914 sur la Place Saint-Martin en présence d’un représentant du Gouvernement fédéral. 

 

“Aux générations futures, je dirais : soyez les messagers de la paix...

Soyez les passeurs de la mémoire de la Grande Guerre,

car cette tragédie ne devra jamais être oubliée.

Sinon elle risque de recommencer.”

Le 9 avril 2005, Charles KUENTZ, Alsacien en 1914,

dernier vétéran français de l'Armée Impériale de Guillaume II.

 

 

Parrainage des tombes militaires de la Belle-Motte.

 

Dans le cadre du « Devoir de Mémoire », le Comité du Souvenir de Le Roux propose depuis 2006 aux jeunes, aux adolescent(e)s et aux adultes de parrainer la tombe d’un soldat français en y déposant un bouton de rose le jour de la commémoration le dimanche 22 août 2010 à 11 h. à la Belle-Motte.

 

Dans cette nécropole reposent  4060 soldats français qui ont donné leur vie au cours des combats des 21, 22 et 23 août 1914 en tentant d’arrêter l’armée allemande.

 

Plus de 330 tombes sont déjà adoptées.

 

Vous trouverez ci-dessous le formulaire de demande de parrainage à renvoyer à la secrétaire du comité, (à rentrer avant le 15 août). Un diplôme sera remis à tous les parrains et marraines.

 

Ouvrir le lien ci-contre pour obtenir le talon de parrainage et réserver votre couvert au banquet franco-belge du Souvenir :

Carton. Invit. Banquet & Parrainage 2010.pdf

03/08/2010

Le Roux (B) et Cherbourg (F) sont liés par l’Histoire.

En août 1914, le 25ème Régiment d’Infanterie de Cherbourg (10ème CA, 39ème Brigade, 20ème Division) se trouve sous le commandement du Colonel Vérillon et s’est vaillamment illustré dans notre région le long de la Sambre.

 

Le 22 août, le régiment est engagé entre Aiseau et Roselies, en direction du pont de Tamines, en renfort aux régiments du 3ème C.A. (74ème RI et 129ème RI). Après un violent combat, fauchées par les mitrailleuses et le feu de mousqueterie, les troupes sont obligées de se replier, serrées de près par les Allemands.

 

Sur les hauteurs de Le Roux, le 25ème R.I. reçoit l’ordre de ralentir l’avancée ennemie. Le S-Lt Georges Cotelle commande une des sections du 3ème bataillon et sera mortellement blessé.

 

A l’appel, il manque 1.470 hommes (presque la moitié de l’effectif !).

 

Le 23 août, le régiment se porte sur Oret à 3 heures et lance une contre-attaque contre ses poursuivants. Le régiment perd à nouveau 80 hommes.

 

Le Roux invité par le Souvenir Français de Cherbourg.

DSCN3066.JPG

 

Le cimetière municipal de la Duché à Cherbourg est non seulement un lieu de souvenir mais aussi un lieu chargé d'histoire.

 

Au hasard des allées, on découvre un carré militaire réservé aux soldats morts pour la France des guerres 1914-1918, 1939-1945, d'Indochine et d'Algérie. DSCN3065.JPGOn y dénombre 581 Français, 1 Portugais et 2 Serbes. Mais également parmi ces tombes, 62 sépultures de soldats Belges de la 1ère guerre mondiale pavoisées lors des cérémonies et en particulier le 1er novembre. Le cimetière abrite également un carré anglais qui contient 86 tombes britanniques et du Commonwealth de la seconde guerre mondiale.

 

Ce jeudi 29 juillet 2010, une délégation du comité du Souvenir de Le Roux a répondu à l’invitation du comité du Souvenir Français de Cherbourg. Luc Charles, Pierre Godenne et Daniel Tilmant ont été accueillis par Jean-Claude Hamel et Jean-Noël Gelebart. Daniel Lereculey, adjoint au Maire et plusieurs représentants d’associations patriotiques se sont joints à une courte cérémonie au pied du Monument du Souvenir Français avant la visite du Carré militaire.

 

  

P7291521.JPG

Les deux groupements ont ensuite partagé un repas au Cercle des Officiers Mariniers. La journée s'est clôturée par la visite de la Cité de la mer et la découverte du sous-marin "Le Retoutable".

 

Discours du Président du Souvenir Français de Cherbourg. Cliquer sur le lien : Discours J.-Cl. HAMEL.pdf

 

 

 

P7291523.JPG

La presse cherbourgeoise a relaté l'événement. Cliquer sur le lien pour lire la page : La Presse de la Manche_02.07.2010.pdf

 

Listing des sépultures Belges à Cherbourg réalisé par J.-N. Gelebart. Cliquer sur le lien : Listing tombes belges à Cherbourg.xls

 

L'album photos de la journée avec la visite à la Cité de mer : http://picasaweb.google.fr/jngelebart/Belges_29_07_2010?authkey=Gv1sRgCO6q65GN5pDSLA&feat=directlink